A+A- Rechercher


Mon panier

Newsletter

Pour recevoir toutes les informations concernant l'OCH et nos nouveaux produits
Facebook Twitter Google + Mail

Un hurluberlu dégingandé et une demi-portion

Séverine Arneld Hibon - Un hurluberlu dégingandé et une demi-portion

On m'a souvent posé la question suivante : "Si Jean-Baptiste n'était pas handicapé, l'aurais-tu épousé ?" La réponse est non. Sans son handicap, Jean-Baptiste serait un autre homme et rien ne nous aurait rapprochés.

Mon mari est infirme moteur cérébral. Si je précise qu'il est psychosociologue, conférencier, consultant, qu'il a des mouvements parasites et de sérieuses difficultés d'élocution, ça risque de brouiller un peu les cartes. Il mesure 1,80 m et marche plus vite que moi - mais nettement moins longtemps. Quand il parle à quelqu'un, deux personnes sur trois me répondent, à moi, alors que je me contentais d'écouter. J'ai vu et entendu tant d'énormités et de banalités sur le handicap que je n'ai plus envie de fermer ma gueu